De bonnes photos numériques de vos réalisations

De Francis Degols

Je suis frappé par le nombre de photos de maquettes qui démolissent carrément la qualité des réalisations présentées. Alors que parmi ces maquettistes il y en a beaucoup qui possèdent un appareil numérique et un ordinateur. Or cette nouvelle technique photographique permet, sans autres frais que l'appareil lui-même et quatre spots, de multiplier les essais et les photos à volonté avec tous les avantages que cela peut procurer.

 

Je ne suis pas un théoricien de la photo. Simplement, j'ai fait pas mal d'essais pour arriver finalement à une expérience et à un résultat satisfaisant.

La méthode utilisée n'est sûrement pas la seule valable. Elle a l'avantage d'être simple et donc facile à maîtriser. Elle nécessite cependant un peu de matériel.

 

1. Le matériel

 

1 ordinateur avec un programme " Photoshop " ou équivalent

1 appareil photo numérique de minimum 2 millions de pixels. Prix d'achat

actuel moyen ± 300 pour ce niveau de qualité.

1 fond bleu clair ( ou gris clair ) c.à.d. une feuille de papier de 0,7 X 3 m. Disponible en grande surface

1 surface de travail ( une table ) contre le mur

3 punaises de dessinateur

4 spots pantographes d'architecte

4 ampoules de 60 W

( certains apprécieront un pied photo. Personnellement je m'en passe )

 

2. L'installation du matériel

 

J'utilise la table sur laquelle je travaille à mes maquettes et à mes dioramas. Il est bien sûr possible d'utiliser une table réservée aux prises de vues seulement, ce qu'on appelle un " banc de prises de vues ".

Considérant qu'il est simple et rapide de dégager le matériel de la table de travail habituelle, j'y ai installé les quatre spots de façon permanente.

Un ( ou 2 ) d'entre eux m'éclaire lorsque je monte un kit

3. Le fond

 

J'utilise la moitié de la feuille bleue soit une feuille de 0,7 m X 1,5 m . Je la fixe au mur horizontalement à l'aide des 3 punaises, à une hauteur de 60 cm par rapport à la table. Cette feuille est disposée sur la table de façon à obtenir une courbe douce, régulière et sans plis entre le mur et la table. On utilisera le côté mat de la feuille pour éviter toute brillance.

La fin de la feuille se recourbe sous la table et le diorama viendra se poser au milieu de la surface restant devant la courbe.

 

4. L'installation des spots

 

Les spots sont disposés plus ou moins aux quatre coins de la table en permettant à chaque pantographe de se positionner au dessus du dio à photographier.

Il y a donc intérêt à les fixer sur une table ayant les dimensions voulues et permettant l'accrochage des systèmes de fixation. Une fois leur emplacement défini, il est préférable et plus sûr de visser cet accrochage sur la table.

Cette installation est donc permanente. Elle permet de gagner du temps à chaque séance de prises de vues.

 

5. L'éclairage

 

On part du principe que les 2 spots avant servent à éclairer le sujet, les 2 spots arrière servant à éclairer l'arrière-plan et à éclairer par le dessus tout en adoucissant les ombres portées provoquées par les spots avant.

 

Persuadé que le meilleur apprentissage est dans la pratique et que le mieux est de multiplier les essais ( que l'on peut considérer comme étant gratuits ) , je ne vous ferai pas ici un cours sur la photo numérique.

J'en serais bien incapable. Simplement une série de conseils de base qui vous permettront de démarrer rapidement avec cette technique.

 

6. Les prises de vues

 

o Le fond bleu à l'arrière du diorama est éclairé avec le spot arrière gauche et éventuellement celui de droite de telle façon à ne pas laisser apparaître de zones trop sombres. Voila ce qu'il faut éviter

o On peut également doser les éclairages du fond pour donner plus de relief à tout ou partie de la photo. Un très léger éclairage du fond par des spots plus éloignés donnera un bleu plus intense et fera ressortir le véhicule.

Il est également possible d'obtenir un effet " nuit " avec un contraste beaucoup plus dur. Dans le cas de la photo 10, cela a été obtenu en condamnant les 2 spots arrière.

 

o Le spot arrière droit est là pour éclairer la scène du dessus. Il ne doit pas nécessairement être à la verticale du sujet. Sa mission principale est l'adoucissement des ombres portées. Il peut également aider le spot gauche à atténuer les zones trop foncées.

sans éclairage du dessus

 

avec

 

 

o Les spots avant gauche et droit sont utilisés pour éclairer le sujet par devant. Chacun fera à sa guise pour mettre en valeur telle ou telle partie du diorama. Ne pas oublier d'éclairer le bas du véhicule, qui est souvent négligé, et ce d'autant plus si la prise de vue est faite d'une certaine hauteur.

sans éclairage de la caisse

 

avec

 

o Les différents angles et hauteurs de prises de vues nécessitent souvent un aménagement de l'éclairage.

 

o Il est conseillé de trouver des angles de prises de vues différents en changeant de position vis à vis du sujet. De gauche, de droite, du haut, à hauteur de table, de biais, il faut essayer les différents angles possibles.

On peut également changer la position du diorama sur la table et le présenter de l'avant, de l'arrière, de profil, de biais...etc.

 

 

 

o Pensez au cadrage. C'est très facile avec l'écran de votre appareil photo. Ce que vous voyez sur cet écran correspond exactement à la photo que vous obtiendrez. En zoomant avec l'optique, en utilisant le zoom numérique, en avancant ou en reculant, un peu plus à gauche, un petit peu plus à droite, un peu plus bas, telle partie de la maquette...c'est vous qui voyez ! Choisissez votre cadrage mais surtout veillez à avoir un fond bleu complet sur la photo

cadrage montrant l'ensemble d'un dio

 

 

 

o Restez immobile au moment du déclenchement. Un pied photographique aidera à maintenir l'appareil en parfaite stabilité.

 

7. Le flash

 

Il est difficile de dire quand la photo doit se faire au flash. Cela dépend de la position des spots et de leur éloignement du sujet. J'aurais tendance à laisser la décision à mon appareil.

On peut également faire une photo sans flash et faire de suite la même avec flash, comparer les résultats et choisir la meilleure des deux.

 

8. L'examen des photos

 

Après la séance de prises de vues, on examine les photos sur l'ordinateur, si possible en plein écran.

Cet examen permet

o en examinant de près la photo, de détecter des améliorations à apporter au diorama.

o de changer certains angles de prises de vue et / ou d'éclairage

o de déterminer quelles photos seront à garder sur disque dur pour usage ultérieur.

 

9. La compression des images

 

Il est souvent nécessaire de compresser les photos pour leur envoi par Internet. Le taux de compression ou le format à respecter est défini

( x pixs X y pixs ) par le site destinataire. Il est évident que le poids

( nombre de kilo-octets : Ko ) d'une image détermine la définition de celle-ci. Plus le poids d'une photo est élevé plus le rendu est précis.

Une photo de 900 Ko, si elle est transférée par Internet, demandera un temps très long pour sa transmission.

Il faut donc compresser les photos. Vous utiliserez un programme de traitement de l'image du type Photoshop qui vous permettra de compresser vos photos au taux ou au format voulu.

Ce programme vous offre un choix très étendu de possibilités de traitement de l'image qui vous étonneront. Il ne m'est pas possible ici de vous en décrire le fonctionnement. D'autant plus que je n' en utilise encore qu'une partie infime . Sa dernière version 7.0.1 est téléchargeable pour une période de 30 jours gratuitement. Je vous conseille d'en faire l'essai.

 

 

En conclusion, je n'ai qu'un seul conseil à vous donner. Multipliez les essais d'angles, d'éclairages, de dispositions du diorama etc... C'est dautant plus facile que tous les réglages sont automatisés. Ouverture, vitesse d'obturation, mise au point ne sont plus un souci. Un appareil simple et pas trop onéreux suffit pour faire de bonnes photos.

Mitraillez votre sujet sans retenue : vos prises de vues sont gratuites

 

 

J'espère que cet article vous aidera à maîtriser rapidement ce très intéressant domaine qu'est la prise de vue en photo numérique et que cela vous poussera à en explorer toutes les facettes.

Je vous souhaite d'y trouver autant de plaisir que moi.

 

Salut aux amis maquettistes

 

Regardez aussi cet autre article qui compléte à merveille celui de Francis sur le site Model 35 : http://www.model35.fr/photo_numerique.htm